Football: « Il faut limiter le jeu de tête à l’entraînement », déclare Arsène Wenger – clicfoot

Categories

Football: « Il faut limiter le jeu de tête à l’entraînement », déclare Arsène Wenger

Football: "Il faut limiter le jeu de tête à l'entraînement", déclare Arsène Wenger

Il est en train de tourner un documentaire, réalisé par Christian Jeanpierre, sur une épopée dont il est l’un des héros, celle des « Invincibles ». L’histoire d’Arsenal, champion d’Angleterre en 2003-2004 sans perdre un match, avec Arsène Wenger aux commandes. Par conséquent, l’ancien manager des Gunners est là pour raconter, partager ses souvenirs anglais, sa méthode.

Mais après une pause déjeuner avec un accent italien, l’Alsacien, toujours actif à 71 ans, notamment en tant que directeur du développement mondial de la FIFA, quitte Arsenal pour évoquer un autre sujet qui lui tient à cœur. «2026, le jour où le football est devenu américain», le roman d’anticipation de son ami Christian Jeanpierre, qui regarde le football «dans cinq ans» et dont il a écrit le prologue («2026», 353 pages, 14,90 euros, aux éditions Solar). L’occasion de parler du ballon, de la Coupe du monde mais aussi de Kylian Mbappé ou de ses réelles inquiétudes sur les risques pour la santé des joueurs …

Pourquoi préface « 2026 », le roman de Christian Jeanpierre?

ARSENE WENGER. Je soutiens Christian, qui est un ami, dans ses projets et ses entreprises. J’aime l’idée qu’il s’intéresse à ce qu’est et sera le football dans son avenir. 2026 est l’année d’une Coupe du monde aux Etats-Unis qui marquera une pause. En 1982, la Coupe du monde est passée de 16 à 24 pays, c’était beaucoup. En 1998, entre 24 et 32 ​​ans, c’était énorme. En 2026, il y aura 48 pays, c’est fou. Oui, cela semble fou, mais quand on pense en termes de pourcentage, on se rend compte que c’est raisonnable. Il y a 211 pays affiliés à la FIFA et la Coupe du monde est jouée par 48, soit 25% des membres. La UEFA tiene 55 países miembros y organiza su Euro en 24, o el 45%… La selección nacional es la única motivación real para que un país emprenda algo para cambiar la estructura del fútbol en el país, elevar su nivel de juego, desarrollar el football.

N’y a-t-il pas de toute façon le risque de diluer le niveau de concurrence en passant à 48?

C’est l’une des plaintes qui peuvent être formulées. Je pense que cela dépend vraiment de la façon dont vous organisez votre compétition. En commençant par 16 groupes de 3, par exemple, vous vous retrouvez rapidement avec des matchs à élimination directe. Le niveau général augmentera rapidement.

2026, c’est aussi une Coupe du monde aux États-Unis …

Les États-Unis auront une bonne équipe en 2026. Ils seront là. Il y en a déjà, parmi les jeunes, une dizaine qui jouent dans les grands clubs. Aux États-Unis, le football a mis beaucoup de temps à s’implanter. Aujourd’hui c’est. Certains sports sont en danger chez les jeunes, le baseball en particulier, d’autres sont victimes de risques pour la santé, comme le football américain. Les filles, plusieurs fois champions du monde, ont beaucoup contribué à son développement. Comme la communauté hispanique, folle de foot, la présence de stars en MLS …

Nos informations sur le club de la capitale

Nos informations sur le club de la capitale

Vous avez évoqué les dangers pour la santé qui menacent le football américain. Y a-t-il aussi une menace pour le football?

À la Fifa, nous sommes très vigilants sur le jeu de la tête (et les microtraumatismes qu’il peut provoquer). Nous sommes dans l’ignorance de certains traumatismes crâniens (NDLR: un sujet de grande préoccupation en Angleterre, d’autant plus que six champions du monde de 1966 ont souffert de démence). Aujourd’hui, je me dis qu’ayant entraîné des joueurs pendant de nombreuses années, j’ai mal à l’entraînement. Plus qu’un match ailleurs. Quand je pense à toutes les sessions de brain game implémentées … Agir semble pertinent aujourd’hui. Il faut progressivement limiter le temps passé sur le jeu de la tête à l’entraînement. Et l’interdire chez les jeunes. Chez l’adulte, je ne sais pas … Mais il faut être très, très attentif aux conséquences des têtes sur le traumatisme, sur la suite … Il va falloir penser à des règles claires sur l’encadrement du jeu de la tête.

Pensez-vous que si nous interdisons le jeu en tête à l’entraînement, les clubs respecteront cette règle?

Oui, j’en suis convaincu. Les entraîneurs sont des personnes responsables. Les joueurs sont également conscients des risques. Et, vous savez, dans le football professionnel, ils gagnent beaucoup d’argent et ils veulent en profiter longtemps après la fin de leur carrière. Par conséquent, ils agiront consciencieusement.

Quels sont les autres dangers qui, selon vous, menacent le football?

Dopage et corruption… Mais aussi le nombre de matches disputés par an et les risques sanitaires liés à la situation, qui nécessitent une réflexion pour réorganiser le calendrier. Est-il raisonnable, alors qu’il ne faut pas être responsable, surtout éco-responsable, d’augmenter le nombre de voyages pour les escapades internationales (en septembre, octobre, novembre et mars)? Est-ce conforme à l’évolution de la société? Il faut réorganiser tout ça, regrouper les dates internationales. L’une des solutions est probablement d’organiser la Coupe du monde et l’Euro (et les autres championnats continentaux) tous les deux ans et tout arrêter. Contrairement à ce que certains disent, cela ne nuira pas au prestige de ces compétitions. La Ligue des champions a lieu chaque année et est très prestigieuse. Les gens veulent voir les jeux qui comptent, les compétitions qui comptent.

Et où sera Kylian Mbappé en 2026?

Kylian sera sur l’un des toits du monde. A 27 ans, il sera en pleine maturité. Sur le terrain, il se sera recentré. Nous «mourons» moins lorsque nous nous recentrons. Alors que, dans les coulisses, il arrive un moment où ça devient difficile … Dans l’avant-centre, on peut jouer plus de prolongations. Surtout avec l’âge, l’efficacité augmente.

Sur quel toit du monde sera-t-il?

Sur le toit de Paris, ou sur le toit de Madrid ou… Aurez-vous un ou plusieurs Ballons d’Or? Envie. Surtout, Kylian ne devrait pas se limiter. J’ai dit, il y a plusieurs années, qu’il y avait des similitudes entre Kylian et Pelé. C’est un bon exemple à suivre. Pelé a disputé quatre Coupes du monde, en a remporté 3. Kylian, à 22 ans, en a disputé une et en a déjà remporté une. L’équipe de France, qui a été championne du monde avec de jeunes cadres et avec de la marge, a tout pour ne pas éviter de se battre pour gagner le suivant.

Que pensez-vous de sa carrière jusqu’à présent?

Il est excessif dans ses réalisations mais pas excessivement en dehors du terrain. Elle n’a pas de bugs. Il a une maturité exceptionnelle. Il est bien guidé, bien entouré. L’environnement du joueur est toujours très important pour la réussite d’une carrière. Nous avons besoin de stabilité, il l’a. On ne mesure pas la possibilité, en France, d’avoir Kylian Mbappé. C’est toujours pareil, on ne le remarque qu’à T + 1, avec un retard. Ce fut le cas avec Platini, Zidane, Henry. Nous trouvons de grands athlètes toujours plus grands lorsqu’ils partent. Nous sommes plus aimés quand nous sommes morts que quand nous sommes vivants …

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap