Football. Stade Brestois en tête à mi-chemin – clicfoot

Categories

Football. Stade Brestois en tête à mi-chemin

Football. Stade Brestois en tête à mi-chemin

1 Un bilan intéressant

Rien n'est certain à mi-parcours, mais il faudrait une catastrophe, compte tenu de la dynamique de l'équipe, pour que le Stade Brestois n'atteigne pas son objectif premier, le maintien. Avec 14 points d'avance sur la relégation, 12 sur le barrage potentiel, le trou est clairement fait et Gautier Larsonneur peut légitimement se réjouir. «Je ne vais pas vous cacher que de tous les points de vue, pour nous, c'est génial. 26 points après 19 journées… Vous savez, quand on est au Stade Brestois, pour notre deuxième saison de Ligue 1, notre objectif est de sauver notre peau le plus vite possible ». Une analyse confirmée par Olivier Dall'Oglio, très serein malgré la défaite subie au Parc. «En termes de points, c'est bien par rapport à nos objectifs. Si on fait de même pour les matches retour, ce sera satisfaisant ». Avec quatre points de plus que la saison dernière à la même époque, les Finistériens traduisent une évolution positive en chiffres.

Le 3-0 concédé face au PSG ne doit pas masquer la progression collective d'une équipe qui s'est forgée une identité reconnue au fil des semaines de compétition. «En termes de progression, nous sommes également là par rapport au début de saison. On voit que les joueurs arrivent à avoir plus de complicité », confirme l'entraîneur brestois, qui récolte les fruits de la stabilité dans la composition de l'équipe et son organisation depuis le match aller à Rennes.

Des repères et des affinités ont été créés, parfaitement visibles dans la qualité des sorties bal du samedi soir au Parc, aux abords de la zone de vérité. Parce que la finition n'était pas au niveau de la préparation. "Il lui manquait cette précision, cette connivence entre eux", a expliqué Olivier Dall'Oglio, qui avait choisi de se priver de Steeve Mounié au sommet pour mettre de la vitesse sur les côtés. En l'absence de leur point de fixation habituel, les attaquants brestois, généreux, ont été parfois rudes.

3 Difficultés en mouvement

La bonne impression d'ensemble de ces dernières semaines, juste ternie par la sortie manquée à Lens, ne doit pas masquer la réalité des difficultés de Brest sur la route. Avec sept points pris en dix matchs loin du Blé, les Finistériens n'occupent que la 18e place de ce classement particulier. Un constat surprenant alors que le covid chassait les supporters et que l'entraînement brestois a des arguments de vitesse pour exploiter les espaces laissés par l'adversaire.

«L'année dernière, nous étions un peu dans la même" humeur ", raconte Gautier Larsonneur. Chez nous, nous étions très solides, à l'extérieur, un peu plus en difficulté. Cette année, nous avons progressé, nous avons pris plus de points loin de chez nous ». Seulement deux, ce qui est insuffisant pour viser autre chose que le milieu de la table. La faute est un peu de porosité excessive et une certaine fragilité sur coups arrêtés alors que, dans le jeu, la défense brestoise semble désormais beaucoup moins en difficulté.

Sources :

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap