Fútbol (Ligue 1) – Racing se enfrenta al Lyon – clicfoot

Categories

Fútbol (Ligue 1) – Racing se enfrenta al Lyon

Fútbol (Ligue 1) - Racing se enfrenta al Lyon

Lens a tout donné et fait à nouveau bonne impression en arrachant un point bien mérité aux griffes lyonnaises ce samedi après un match indécis jusqu’au bout (1-1). Les Sang et Ors restent forts dans la course pour l’Europe avec quatre points d’avance sur Marseille avant les matchs de dimanche.

Par Richard Gotte

| Publié le 04/03/2021

Les Lensois savaient ne pas perdre un match qu’ils s’apprêtaient à gagner samedi soir contre une grande équipe lyonnaise, aspirant au titre, qui n’était pas là pour plaisanter. Sans surprise, dominés en possession, les Sang et Ors ont réussi à suivre les Lyonnais tout au long de la rencontre, les regardant dans les yeux. Et s’ils devaient souvent tourner le dos, ils le regrettent car ils ont mené le score. Et la plupart ont entrevu une victoire qui leur a échappé à dix minutes de la fin.

Sans aucun doute, Lens aurait mérité de mener à la mi-temps. Après avoir souffert pendant vingt minutes sans grand-chose, cela aurait pu être urgent. En particulier par Fofana, qui s’est glissé dans la zone mais a été repoussé par derrière par Paqueta, qui est entré en collision avec Denayer. Mais pas la peine que M. Millot a jugée sans vérifier le VAR (24º).

Les courses étaient toujours infructueuses quand, après une nouvelle bonne pression, Doucouré plaçait un bon tir hors de portée de Lopes. L’arbitre a d’abord accordé le but avant de le nier avec le VAR car le ballon avait été dévié par le bras de Sotoca (35e).

Mais il y avait une idée et le Racing savait remonter le moral. Retrouvant ses circuits de jeu et ses virages pour Clauss, dont la demi-volée a été déviée par Lopes (40e), puis Haïdara, qui n’a raté sa récupération qu’au second poteau (44e).

Les Lensois, qui n’avaient été excités qu’en première mi-temps après une double tentative de Depay repoussé par Leca puis Gradit (45 + 1), étaient de la partie. Et c’est encore Fofana qui a ainsi forcé Lopes au défilé depuis le début (46º).

Mais Lyon, suspendu, pourrait à son tour imprimer son moment le plus fort. Ce Leca était chargé de se calmer avec deux grands départs aux pieds de Toko Ekambi (56 °) et Kadewere (63 °).

Dans ce match qui a décollé, c’est alors que l’OL s’est senti plus fort que le Racing les a transférés dans un bel appel dans l’axe de Clauss, qui a été éliminé par Kakuta et a réussi à battre Lopes entre les jambes (1-0, 65º).

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap