Le football peut être un acteur important de la transition écologique – clicfoot

Categories

Le football peut être un acteur important de la transition écologique

Le football peut être un acteur important de la transition écologique

L’année dernière en mai, Football Écologie France a lancé une consultation nationale sur le football et la transition écologique. L’objectif était, en particulier, de connaître l’opinion des Français sur le sujet, de sensibiliser le public aux problèmes environnementaux du football et de la société. L’association, qui veut écologiser le football français, annonce les résultats vendredi.

Ainsi, sur les 1 600 répondants, 62% pensent que le football n’est pas un sport écologique et 80% ne peuvent pas citer les actions environnementales menées par leurs joueurs. L’image du football est mitigée puisque 68% des personnes interrogées ont une bonne image du monde amateur, contre seulement 28% du monde professionnel. Mais si tout ce sport faisait un pari concret pour la transition écologique, ce pourcentage passerait à 80%.

Trois actions à prioriser

Trois actions à prioriser

Les trois actions prioritaires d’un football engagé pour la durabilité sont: Voir l'article : 1/8 de tour dans un sens. FOOTBALL / Ligue des Champions.

– sensibilisation des parties prenantes,

Grâce à des actions éco-responsables dans le football, les répondants estiment également que cela générerait des bénéfices environnementaux, humains et économiques, notamment une amélioration de la qualité de l’air (72%) et la préservation de la nature (58%).

Deux répondants sur trois pensent que la responsabilité de créer les conditions d’un football plus durable incombe aux clubs. Les citoyens et les communautés peuvent apporter une contribution significative pour 80% des personnes interrogées. 78% souhaitent également contribuer à ces actions.

Il s’agit du pourcentage de répondants qui souhaiteraient que leur club participe à la transition verte.

Les résultats de la consultation sont donc éloquents pour l’association: «Le football n’est pas considéré comme un sport éco-responsable, mais grâce à son pouvoir fédérateur et à sa notoriété, il a les moyens de devenir un acteur important de la transition écologique. Le football a tout intérêt à être vraiment vert.

Naomi Osaka se voit offrir un club de football féminin américain
Lire aussi :
A quelques jours de l'ouverture de l'Open d'Australie, qui sera l'une des…

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap