« Le monde du football attire beaucoup d’intimidateurs » – clicfoot

Categories

« Le monde du football attire beaucoup d’intimidateurs »

"Le monde du football attire beaucoup d'intimidateurs"

Sébastien Tarrago, journaliste à L’Équipe, a passé trois mois à faire des recherches sur le métier d’agent de joueur, un métier peu connu et aux multiples dérivations.

Sébastien Tarrago, journaliste à L'Équipe, a passé trois mois à faire des recherches sur le métier d'agent de joueur, un métier peu connu et aux multiples dérivations.

Le « football de cirque » porte bien son nom. Au cours de la saison 2019-2020, les clubs français ont versé 136 millions d’euros de commissions d’agent. Voir l'article : Leonardo en exclusivité sur France Football: "On ne change pas d'entraîneur pour se montrer". Une augmentation significative de 50% en l’espace de deux ans! Les journalistes de l’Équipe Sébastien Tarrago et Jules Bian-Rosa s’intéressent à ce phénomène et proposent une immersion au cœur d’un métier méconnu, souvent sombre, parfois sulfureux, pour mettre en lumière ce côté sombre du football qu’il soulève de nombreuses interrogations et dérives.

Dans son premier numéro de l’année, L’Équipe Enquête, paru cet après-midi, portait sur le métier d’agent de football sur le marché français. Sébastien Tarrago et Jules Bian-Rosa sont ainsi allés à la rencontre d’acteurs influents sur le terrain: présidents de club ou anciens présidents (Laurent Nicollin, président du MHSC, et Gervais Martel, ancien président de Lens), joueurs (Raquel Rosa, Mickael Manuello, Bruno Satin, Marc Roger, Stéphane Canard, David Traoré), d’anciens footballeurs (Ludovic Obraniak, Vikash Dhorasso) et d’autres professions (avocat sportif, membres de la FFF). Une pléthore de témoignages qui nous éclairent sur un système où se mêlent argent, famille et cupidité et dans lequel tous les coups semblent permis.

En France, la profession d’agent est particulièrement réglementée. Pour remplir cette fonction, les 490 agents devaient passer un examen, qui a un taux de réussite de 5% par an. Triés sur le volet, ils doivent avoir un casier judiciaire vierge et peuvent même être contrôlés par la DNCG, le gendarme financier français du football. Enfin, en théorie, le montant de leur commission ne peut excéder 10% du salaire des joueurs qu’ils représentent. Malgré toutes ces précautions, l’exercice de la profession n’échappe pas aux abus.

« Le football attire les voyous et les brutes »

Si certains continuent d’exercer sérieusement leur profession, de nombreux intermédiaires travaillent illégalement, avec la complicité des clubs et des joueurs. Plonger dans le monde des agents, c’est découvrir le monde des transferts et le côté obscur du football où l’argent circule librement et suscite inévitablement l’envie, parfois même de personnes désagréables. Une pratique illégale, mais très répandue dans le monde du football.

LIRE AUSSI Marqué: «Domenech? Son pied gauche ne sert qu’à monter dans la voiture … « 

«Les agents autorisés ne sont pas le problème dans le football professionnel», explique Sébastien Tarrago. Le problème, ce sont tous ces intermédiaires sensuels: famille, amis ou autres qui représentent les joueurs et négocient directement avec les présidents de club, parfois même avec les grands clubs. Aujourd’hui, dans le football, il y a de plus en plus de commissions de doubles, voire de triples. L’argent est jeté par la fenêtre, mais cela convient à tout le monde, poursuit-il. Le monde du football attire des personnes malveillantes et de nombreux brutes, qui pratiquent avec des méthodes de plus en plus scandaleuses. Si la réglementation est forte, elle est néanmoins négligée d’une manière ou d’une autre. Une observation amère du football moderne, criblé d’argent.

« Il n’y a pas de décence dans le monde du football »

Des pratiques qui n’affectent pas seulement le football professionnel. Sébastien Tarrago, en particulier, a recueilli le témoignage d’un proche d’un joueur victime d’une arnaque alors qu’il jouait pour le National, le troisième échelon du football français. «Le football amateur est également touché par un certain nombre d’escroqueries. Il est lié au fantasme de l’argent, au rêve de paillettes. Au football, peu de gens gagnent à la loterie, mais tout le monde croit en sa bonne étoile. C’est un fantasme qui conduit à faire n’importe quoi. Pour l’argent, certains font n’importe quoi. «Parce que le rapport de force en faveur de l’athlète est tel que les clubs n’ont d’autre choix que de discuter et de négocier avec la personne désignée par l’athlète.

LIRE AUSSI Daniel Riolo: « La France manque d’intellectuels qui pensent au football »

Mais alors à qui est-ce la faute? «Le monde du football est le principal responsable de ce phénomène. Seules les autorités peuvent résoudre ce problème, mais c’est une question de volonté. Aujourd’hui, tout le monde est satisfait de ces méthodes. C’est un système qui profite à tout le monde dans l’industrie du football, donc je ne suis pas très optimiste quant à un changement de paradigme. Aujourd’hui, quand un club veut un joueur, il est prêt à discuter avec n’importe qui. C’est terrible, c’est diabolique. J’adore le football, mais il n’y a aucune décence dans le football. Cependant, Sébastien Tarrago tempère son analyse: «Cela ne veut pas dire que tout est pourri! Je m’inquiète pour ça. Il y a des gens qui font très bien leur travail d’agent et de directeur sportif. Mais cet afflux massif d’argent a tout ravagé. Lorsque vous prenez du recul, c’est un environnement terrible, qui vous fait perdre le sens de la réalité. J’espère que la crise sanitaire change un peu les choses. Un vœu pieux, reconnaît le journaliste.

« Équipe d’enquête: agents, comment va la commission? » »Une enquête qui sera retrouvée ce dimanche à 21h05 sur la chaîne L’Équipe.

Vous lisez actuellement: « Le monde du football attire de nombreux brutes »

Les réticences du marché hivernal des transferts, signe d'un football en crise
Sur le même sujet :
Après un mercato estival déjà timide, la pénurie de transferts cet hiver…

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap