Pour Fabien Barthez, la FFF « empêche » Benzema de jouer – clicfoot

Categories

Pour Fabien Barthez, la FFF « empêche » Benzema de jouer

Pour Fabien Barthez, la FFF "empêche" Benzema de jouer

Soutien de Michel Moulin à la présidence de la FFF, l’ancien international juge injuste la non-sélection de l’attaquant du Real Madrid. Un rebond dans la gestion des Bleus par le tandem Le Graët-Deschamps.

En dehors de la présidence de la Fédération française de football, Michel Moulin peut compter sur de nombreux supporters, notamment celui de Fabien Barthez. L’ancien gardien des Blues a évoqué cet engagement dans un entretien avec le JDD, confiant notamment que l’homme d’affaires voudrait lui faire confiance dans le cas des éducateurs auprès des jeunes. «Mon très bon ami Pascal Olmeta, qui est aussi avec Michel Moulin, m’a dit qu’il fallait faire quelque chose pour les plus petits. Ce mot «les petits» a déclenché mon engagement. […] Michel veut que je sois le gardien de l’éducation. […] Il y a de moins en moins d’éducateurs dans les villes », a expliqué le champion du monde 1998.

Barthez veut s’impliquer dans l’accompagnement des éducateurs avec Michel Moulin

Barthez affirme notamment que l’affaire du club de Luzenac, qu’il a soutenu et s’est vu refuser une promotion en Ligue 2 en 2014, l’a profondément impressionné. Ce qu’il considère comme une injustice est à la base de son engagement actuel. « J’aurais préféré maintenir mon innocence footballistique plutôt que de la vivre. Voir des joueurs en difficulté, un club au bord de la disparition m’a surpris. A voir aussi : Football - N1: Quevilly-Rouen trébuche à Bastia. Le monde du football nous a abandonnés. Au lieu d’aider ce club amateur à résoudre ses problèmes pour qu’ils les joueurs peuvent passer au niveau supérieur, qu’est-ce qui a été fait? Rien », déplore le natif de Lavelanet, 49 ans.

« Je n’ai rien contre la fédération mais, au fond, je vois la même histoire que Luzenac: on empêche un garçon de jouer au football. »

L’ancien tricolore avec 87 équipes s’est également aligné derrière la position de Michel Moulin sur Karim Benzema, que Deschamps n’a pas appelé depuis octobre 2015. Une situation incompréhensible pour Barthez qui a envoyé une pelle à Noël Le Graët et à l’entraîneur sans les citer. «Je n’ai rien contre la Fédération, mais au fond je vois la même histoire que Luzenac: on empêche un garçon de jouer au football. Il a fait ce qu’il a fait, mais qui n’a jamais eu tort? Nous les avons tous faits, moi d’abord, ils doivent être utiles. « 

Football: les coprésidents de l'US Espalion toujours en mouvement
Lire aussi :
Valérie Lantuech, Yolande Smaine et Bernard Ayral ont succédé à Nicolas Duarte…

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap