Toulouse Football Club: les promesses de l’aube – clicfoot

Categories

Toulouse Football Club: les promesses de l’aube

Toulouse Football Club: les promesses de l'aube

Publié le 06/02/2021 07:32

, actualisé

Efficacité

Efficacité

« Je ne suis pas un patient de possession »

à 07:36

Plus tôt dans la semaine, Toulouse et Troyes ont eu l’occasion de mettre un petit marteau dans la tête de leurs poursuivants, et de creuser l’écart en tête de Ligue 2. Mais c’est l’inverse qui se produit. Vaincus à Clermont, les Troyens ont remis les Auvergnats dans le match, leur laissant deux points de retard sur le TFC, battu en même temps sur le gazon d’Auxerre.

Quatre jours seulement après la fin de leur séquence de douze victoires consécutives à l’Abbé Deschamps, Toulouse repart en putty sur l’Aube, avec de grandes promesses: en cas de victoire cet après-midi, les Violets siégeront sur le trône dans Place de l’Estac. Pour y arriver, il faudra faire bien mieux que chez les protégés de Jean-Marc Furlan, où le TEF est apparu d’une imprécision inhabituelle. C’est aussi le sens de l’analyse livrée par Patrice Garande, qui a animé sa conférence de presse d’avant-match avec un mot-clé: l’efficacité. «Il nous manque tellement à Auxerre. Nous n’avons pas eu de mauvais match. Je dirais que nous n’avons pas compris, par rapport à ce que nous avons l’habitude de faire. Si on joue à nouveau de la même façon samedi (ndlr d’aujourd’hui), avoir le ballon sans avoir ce souci d’efficacité, ce sera difficile. « 

jeu

Pour l’entraîneur toulousain, l’une des clés de l’affrontement sera « dans l’utilisation du ballon. Troyes est une équipe qui aime l’avoir, qui prend du temps pour se préparer aux actions ». « 

Lors du match aller au Stadium (0-0), Estac a terminé le match avec 65% de possession au compteur. Garande écarte: «Je ne suis pas fan de la possession. Je ne suis pas intéressé à avoir le ballon 75% du temps, à jouer large et à ne pas marquer. Après je suis comme tout le monde, je sais que quand tu as le ballon à tes pieds, tu es moins en danger. Encore quoi… « 

A Troyes on n’a pas peur

Pourtant, Toulouse a montré que le cuir peut brûler vos pieds. A Auxerre ce mardi, une mauvaise relance de Diakité a coûté le deuxième but aux Violetas et repoussé l’AJA. Cet après-midi, les coéquipiers de Gabrielsen devront être plus vigilants au fief de Dawn, où Estac reste invaincu (9V, 2N). «Dans les deux équipes, il y a un potentiel offensif intéressant, souligne Patrice Garande, en tête de la deuxième meilleure attaque de Ligue 2 (44 buts inscrits). «Nous jouons sur le même système, mais avec des profils différents. Ses pistons sont de vrais attaquants. Nous sommes des défenseurs qui attaquent beaucoup. « 

En tout cas, ce match sur la pelouse du leader devrait à nouveau ravir les amateurs de football. Cette semaine, au cours de laquelle Toulouse aura franchi le sommet du championnat, le match a toujours triomphé. «On entend beaucoup parler de Ligue 2, on ne se soucie pas du niveau… Mais le niveau est très élevé. Je ne suis pas surpris, dit Garande. Troyes a gardé son effectif de l’année dernière, ils ont l’habitude de jouer ensemble. Clermont, pareil. Furlan à Auxerre, on connaît ses principes de jeu Hinschberger à Grenoble, idem.

Une clé sur les côtés

Dans une ligue où aucune équipe supérieure ne refuse le match et gagne ainsi, le choc de cet après-midi devrait tenir ses promesses.

La peur d’Adli

Vaincu par Clermont en début de semaine, Troyes a vu le siège de son leader vaciller. Une sensation qui dure depuis plusieurs semaines, au cours de laquelle Estac a été moins souverain malgré les victoires qui ont continué à se produire. Ce fut le cas à Pau (1-0) puis contre Auxerre (3-1). Rien d’inquiétant pour l’entraîneur Laurent Batlles: «Nous avons le droit de vivre des moments plus difficiles. Il faut aussi savoir faire le tour de table. L’entraîneur assure aussi qu’il n’est pas encouragé par un esprit de revanche après sa défaite, lorsqu’il s’agit de recevoir son ancienne équipe (2005-2008): « Non, ce qui m’intéresse, c’est de ne pas répéter la première partie que nous avons produite à Clermont, là où les joueurs n’ont pas fait ce qu’il fallait. Contre Toulouse, il va falloir mettre en place ce que l’on sait faire. « 

RAF – TFC: sur Canal + en majesté

Lisez aussi:

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap